Griffes d’orteils

Griffes d’orteils

Définition, Causes & Origines

Quelques chiffres

4550
Griffes d'orteils opérées par le Dr Coillard
15 à 30
Durée moyenne de l'opération en minutes
5 à 21
Nombre de jours de rétablissement

Les déformations en griffe des petits orteils sont présentes chez 30% de la population surtout féminine. Elle se développe surtout avec l’âge vraisemblablement par rétraction progressive et dégénérative des tendons des petits orteils. Mais ce ne sont pas les chaussures à talon qui en sont à l’origine, encore dans cette pathologie, les femmes en sont les victimes et non les responsables. Il se forme alors progressivement des hyperkératoses cutanées douloureuses (la corne), soit au sommet des déformations « les cors », soit entre les orteils « l’œil de perdrix ou cor inter-digital » ou sous la plante des pieds « les durillons » ou encore sous la pulpe de l’orteil « le cor pulpaire ». Ces cornes deviennent rapidement invalidantes à cause de douleurs de contact avec la chaussure et à l’appui au sol et à la marche.

Diagnostic

Le diagnostic est évidant devant ces déformations rétractiles, irréductibles, douloureuses et inesthétiques avec des cors douloureux et embarrassants.

Les douleurs

Les douleurs sont au début seulement au contact de la chaussure ou du sol mais rapidement la situation peut se compliquer de plaies et d’infections. Le chaussage et la marche deviennent impossibles.

Les traitements

A - Les traitements chirurgicaux

-les techniques percutanées ou mini-invasives :
Au début, si les déformations sont réductibles, on peut tenter de réduire ces lésions en allongeant les tendons rétractés, en coupant les capsules trop serrées ou en pratiquant des découpes osseuses… Tout cela se fait en chirurgie percutannée ou mini-invasive.
-les arthroplasties ou arthrodèses :
Si les déformations sont déjà irréductibles alors on agit surtout au niveau des articulations en réséquant des fragment d’os (arthroplastie) ou en fusionnant deux phalanges (arthrodèse inter-phalangienne).

Traitements (Voir vidéos)

Quelques vidéos pour mieux comprendre

L'arthroplastie: Un traitement des orteils en griffe

Traitement des orteils en griffes par arthrodèse

Duafit: stabilisation des griffes d'orteils

B - Les traitements non chirurgicaux

Les soins de pédicurie sont la base des premiers traitements. La réduction de l’épaisseur de la corne douloureuse permet de réduire temporairement les douleurs.
Les orthèses plantaires (semelles) sont également utiles pour réduire les douleurs plantaires (durillons). Plus directement les orthoplasties (moulages autour de l’orteil) ou les écarteurs d’orteils (moulage entre deux orteils) vont limiter les frottements et donc les douleurs. Elles sont confectionnées par votre pédicure-podologue ou podo-orthésiste.

FAQ

POURQUOI LES ORTEILS SE DÉFORMENT-ILS AVEC L’AGE ?

Avec les années les tendons et les autres tissus mous des pieds se rétractent progressivement et sont à l’origine des ces déformations. Il faut noter également que des troubles neurologiques ou des anomalies congénitales ou de croissance peuvent en être aussi la cause.

QUI ET QUAND OPERER ?

On évite d’opérer les enfants et les jeunes adultes. Mais toute déformation douloureuse d’orteil peut être opérée chez l’adulte si les douleurs sont quotidiennes et résistent aux soins de pédicurie.

PEUT-ON OPÉRER LES DEUX PIEDS EN MÊME TEMPS ?

Si les déformations ne sont pas très importantes et si le patient n’est pas trop âgé alors on peut opérer les deux pieds en même temps car l’appui est possible immédiatement.

QUEL TYPE D’ANESTHÉSIE RECOMMANDER ?

L’anesthésie locale est la référence pour cette pathologie mais réalisée par un médecin anesthésiste et au bloc opératoire.

LA CHIRURGIE DES GRIFFES EST-ELLE DOULOUREUSE ?

Non, contrairement à la chirurgie de l’hallux valgus, la chirurgie des griffes n’est pas douloureuse. Surtout réalisée sous anesthésie loco-régionale et en ambulatoire.

CHIRURGIE AMBULATOIRE ?

Sauf contrindications personnelles (âge très avancée, handicap, solitude…) toute la chirurgie du pied s’organise en ambulatoire et tout particulièrement le chirurgie des orteils.

QUAND PEUT-ON REMARCHER ET SE CHAUSSER ?

On remarche immédiatement dès que l’anesthésie disparaît. Le chaussage dépend du volume du pansement mais dès que le pansement le permet la patient peut retrouver un chaussage normal mais confortable.

QUAND PEUT-ON RECONDUIRE ET REPRENDRE LE TRAVAIL ?

Aussi bien la conduite que le travail peuvent être repris rapidement. C’est le chaussage retrouvé qui le permettra. De quelques jours pour une petite griffe à 3 semaines pour des lésions avancées et bilatérales.